Nos labels

Slow-food

C’est une association, un mouvement créée en 1989 en Italie dans le Piémont par Carlo PIETRINI. Son idée de départ était le refus de la “malbouffe” grâce à une alimentation, à une nourriture bonne, propre et juste.

 

DOP

Une denominazione di origine protetta en italien ou appellation d’origine protégée en français est un label de qualité attribué à certaines appellations d’origine de produits agricoles qui sont cultivés ou élevés et parfois transformés selon un usage ancien dans une aire géographique délimitée.

IGP

L’Indication géographique protégée identifie un produit agricole, brut ou transformé, dont la qualité, la réputation ou d’autres caractéristiques sont liées à son origine géographique.

IGP Gragnano

Depuis 2010 les pâtes de Gragnano sont certifiées par l’Indication Géographique Protégée 

L’IGP (Indication Géographique Protégée) est une marque qui garantit la provenance et la qualité du produit et, dans le cas des pâtes de Gragnano, qui témoigne aussi une tradition ancestrale. La présence d’usines à Gragnano pour la production de pâtes sèches est documentée depuis le XVIe siècle. L’art de la fabrication des pâtes de semoule de blé dur étant transmis au long des siècles de génération en génération est parvenu jusqu’à nos jours.

Quelles sont les conditions de qualité à réunir pour qu’un produit puisse revendiquer la marque communautaire de pâtes de Gragnano : l’IGP?

En premier lieu, les pâtes de Gragnano IGP doivent être produites exclusivement avec de la semoule de blé dur et de l’eau issue du nappe aquifère locale. La production doit se dérouler à l’intérieur de la Ville de Gragnano.

Le procédé productif prévoit – après le pétrissage – l’extrusion par matrices en bronze. Les matrices sont des plaques façonnées – utilisées depuis toujours par les fabricants de Gragnano – qui confèrent aux pâtes les formes désirées et une surface suffisamment rugueuse qui les rend spécialement aptes à retenir les sauces et les assaisonnements.
Le séchage est la phase productive suivante ; il se produit en cellules statiques ou en tunnel où circule de l’air chaud et peut différer en fonction des formats en oscillant dans une fourchette de température entre 40 et 80°C et dans un laps de temps entre 6 et 60 heures. Une fois séchées, on laisse les pâtes refroidir et dans les 24 heures suivantes elles doivent être emballées – avec interdiction de les déplacer ou les transporter ailleurs – afin de garantir une conservation parfaite du produit.

Les pâtes de Gragnano IGP doivent être confectionnées en étuis de carton ou sachets transparents ou en emballages réalisés avec des matériaux d’origine végétale ou d’autres matériaux permis par les règles communautaires.

 

Le Prosecco de Conegliano Valdobbiadene

Le Prosecco De Faveri est né de la tradition de l’ensemble des vins de qualité italienne. Sur les
collines de la province de Trévise, à l’abri des Dolomites et caressée par les vents doux de la
côte Adriatique, vient un produit fier de Venise que la famille produit avec passion.

 

Avec son expérience, De Faveri transforme depuis des années les raisins jaune-or des raisins
Prosecco. Prosecco De Faveri apporte dans un verre, la connaissance et le goût des traditions
anciennes.

 

Les routes du Prosecco

 

Le terme « Prosecco » est d’ abord et avant tout le nom d’une vigne qui est cultivée en Vénétie
, mais donne toujours le meilleur d’eux – mêmes dans les collines de Conegliano et
Valdobbiadene, où il atteint le meilleur niveau de qualité et embellir Appellation d’origine
contrôlée et garantie.

C’est dans ce domaine que Prosecco a créé un véritable système de production: le District.

Le Prosecco di Conegliano Valdobbiadene District se prolonge dans les collines de la province
de Trévise entre les villes de Conegliano et Valdobbiadene, au pied des Alpes Trévise. Il
serpente sur environ 20000 hectares de coteaux, dont environ 5000 sont des vignobles. La zone
de production comprend 15 communes: Conegliano, Susegana, San Vendemiano, Colle
Umberto, Vittorio Veneto, Cison di Valmarino, S. Pietro di Feletto, Refrontolo, Pieve di Soligo,
Farra di Soligo, Miane, Vidor, Follina, Tarzo et Valdobbiadene.

Les raisins

Depuis les années 90, Prosecco est devenu un phénomène de succès et de grand intérêt
commercial, attirant l’attention des producteurs du reste de l’Italie et du monde. Les vinifers et
les institutions ont ressenti le besoin de préserver leur nom et de garantir au consommateur
que le vrai Prosecco ne provient que de régions historiques. La première condition pour être en
mesure de sauvegarder monde tournais le nom du raisin dans un nom qui représente un
territoire: à partir du 1er Septembre 2009, le cépage Prosecco « Glera » est devenu raisins, si
elles sont produites dans les zones historiques prend Le nom de Prosecco, tandis que Glera
reste en dehors de cette zone.

Les raisins Prosecco sont caractérisés par des noisettes, des grappes grandes et longues et
des raisins d’un jaune doré. Le vin est produit avec un minimum de 85% de raisins de la vigne
Glera et, pour un maximum de 15% de Verdiso, Bianchetta, Perera et Glera Long, variétés
présentes depuis des siècles dans les collines de Conegliano et Valdobbiadene, ou Pinot et
Chardonnay.

Le Cartizze

Dans la vaste zone de Prosecco de Conegliano Valdobbiadene, il y a une partie du territoire qui
mérite une attention particulière: nous parlons de la région de Cartizze. Le Consortium de
Protection définit le « Pentagone d’Or », précisément à cause de sa forme particulière qui rappelle
cette figure géométrique. La zone de production de la Superiore di Cartizze est située près de
la commune de Valdobbiadene et avec ses 106 hectares est un véritable mouchoir. Il a toujours
été considéré comme l’endroit le plus fertile et les raisins obtenus ont la plus haute qualité. Tout
cela est dû à l’exposition au soleil, à une ventilation continue mais pas trop agressive et à la
variété des pentes, ce qui contribue à donner une acidité équilibrée et un taux de sucre élevé.

0
    0
    Votre panier